1 conducteur belge sur 6 déclare "ne plus être la même personne" quand il est au volant

Plus de 8 conducteurs belges sur 10 se permettent des écarts vis-à-vis du code de la route, ce qui fait de la Belgique le plus mauvais élève des 11 pays européens étudiés dans le nouveau baromètre européen de la Fondation Vinci Autoroutes. Plus de 6 Belges sur 10 ne s'arrêtent pas à un stop ou oublient de ralentir dans une zone de travaux, par exemple, ce qui est nettement plus que la moyenne européenne. Un conducteur belge sur 6 déclare par ailleurs "ne plus être la même personne quand il est au volant", ce qui est aussi le pourcentage le plus élevé en Europe. Un gros travail de sensibilisation est donc nécessaire pour convaincre les conducteurs belges du bien-fondé des règles de circulation et de la nécessité de respecter les autres usagers.

Tous les ans, la Fondation Vinci Autoroutes interroge des conducteurs issus de plusieurs pays européens sur leur comportement. Cette année, l'enquête a été menée auprès d'un échantillon représentatif de la population dans 11 pays européens.

Respecter le code de la route ? Juste pour ne pas avoir d'amendes

84% des conducteurs belges déclarent enfreindre les règles du code de la route. Nulle part en Europe, ce pourcentage n'est plus élevé. 60% d'entre eux justifient ce non-respect par le fait que ces règles ne sont pas cohérentes. C'est également le pourcentage le plus élevé d'Europe. 30% des conducteurs pensent même que certaines règles sont uniquement destinées à donner des sanctions.

Lorsqu'ils respectent les règles, les Belges ne le font pas nécessairement pour se protéger (seulement 23% citent cet argument contre 26% en moyenne en Europe) ou protéger les autres (15% contre 22% en Europe), mais plutôt pour éviter une amende. 1 Belge sur 5 (20%) cite cette raison alors que la moyenne européenne est de 11%. C'est le pourcentage le plus élevé d'Europe. Nulle part ailleurs qu'en Belgique, l'argent ne constitue une telle source de motivation pour respecter le code de la route.

6 conducteurs sur 10 ne marquent pas l'arrêt à un stop

Le fait que nous ne prenions pas les règles de circulation très au sérieux conduit inévitablement à des situations dangereuses dans lesquelles des personnes peuvent être blessées ou tuées. Ainsi plus de 6 conducteurs belges sur 10 (67%) ne marquent pas l'arrêt à un stop (contre 43% en moyenne en Europe) et plus de 2 conducteurs belges sur 3 (67%) disent qu'ils ne ralentissent pas dans une zone de travaux (51% en moyenne en Europe). Là aussi, nous sommes les peu enviables champions européens.

Pour rappel, 23 personnes ont été tuées dans un accident à proximité d'une zone de travaux en 2019, soit le nombre le plus élevé de ces 5 dernières années.

1 Belge sur 2 force le passage

49% des conducteurs avouent passer alors qu'un autre conducteur a la priorité parce qu'il ne souhaite pas attendre, ce qui fait des Belges les plus impatients d'Europe. La moyenne européenne est de 35%. Près d'1 conducteur belge sur 5 (18%) avoue également ne plus être la même personne quand il est au volant. A nouveau, c'est le pourcentage le plus élevé d'Europe (ex-aequo avec les Anglais).

 

Conclusion

Le code de la route est un ensemble de règles prises pour que tous les usagers de la route arrivent à destination en toute sécurité. Les conducteurs belges interprètent trop souvent ces règles à leur manière. Pour 1 conducteur sur 5, la principale raison de se conformer au code de la route semble être d'ordre financier. Ils ne veulent surtout pas être mis à l'amende. Nulle part ailleurs en Europe ce pourcentage n'est aussi élevé. Mais pour améliorer la sécurité routière dans notre pays, nous devons rechercher d'autres facteurs de motivation intrinsèques et informer les usagers sur les conséquences possibles d'un comportement au volant incorrect. Aujourd'hui, on ne prend plus la route, on la partage.

 

Personne de contact:

Benoit GODART, porte-parole institut Vias: 0476/24.67.20

×

      Vias institute souhaite utiliser des cookies sur son site web pour améliorer (cookies fonctionnels) et analyser (cookies analytiques) votre navigation. En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation de ces cookies à ces fins. Cependant, vous pouvez ajuster vos préférences en matière de cookies via le bouton « Régler vos préférences ». Nous utilisons également des cookies qui sont nécessaires au fonctionnement du site web et que vous ne pouvez pas refuser. Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Vous trouverez plus d'informations sur nos cookies dans notre règlement relatif à la vie privée.

          Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés.
          Ces cookies augmentent le confort d’utilisation d'un site web en mémorisant vos choix (p. ex. préférences linguistiques, région, login).
          Ces cookies recueillent des données sur la performance d'un site web comme le nombre de visiteurs ou le temps que les visiteurs passent sur une page web.

          Ces cookies peuvent être placés par les annonceurs sur notre site web. Ils peuvent être utilisés par ces entreprises pour établir le profil de vos intérêts et vous montrer des annonces pertinentes sur ce site web ou d'autres sites web. Ils ne stockent pas directement d'informations personnelles, mais ils sont basés sur des identifiants uniques de votre navigateur et de votre dispositif Internet. Si vous n'autorisez pas ces cookies, vous verrez moins de publicités qui vous sont destinées.